Visions de Goya. L’éclat dans le désastre

Coup de coeur du magazine Le Point
« De livre en livre, Stéphane Lambert explore ce qu’il en coûte de vouer sa vie à l’art. Côté créateur, bien sûr : il a ainsi consacré des ouvrages à Mark Rothko, Nicolas de Staël ou Samuel Beckett, trois aventuriers de l’absolu flirtant avec la détresse la plus cinglante. Mais côté esthète aussi, l’art fait figure d’aventure tour à tour périlleuse et salutaire. L’auteur signe ici un autoportrait en sourdine, dans lequel se reconnaîtront tous ceux pour qui l’art n’est pas anecdote, mais question existentielle cruciale. »

(Sophie Pujas, Le Point)

« Une visite de vingt-sept œuvres sensible et passionnante. »

(Paule Martigny, blog des arts)

Lire un extrait.