cover stael 2

Nicolas de Staël. Le vertige et la foi

(Arléa, 2014 ; Arléa-Poche, 2015)

Nicolas de Staël incarne comme nul autre la fracture entre le besoin de création et le tourment d’exister.
Stéphane Lambert donne la parole à Nicolas de Staël lors d’une nuit d’intense bouillonnement intérieur, qui le vit revenir, au volant de sa voiture, de Paris à Antibes où il devait se suicider une semaine plus tard après avoir réalisé sa dernière oeuvre, Le Concert.
Puis face à ce même tableau, au musée Picasso d’Antibes, il revient sur la vie du peintre, sa fièvre visionnaire et sa solitude, qui donnent à l’oeuvre son vigoureux mystère et à l’artiste sa tragique fragilité.

Lire un extrait.

Extraits de presse.