Paul Klee jusqu’au fond de l’avenir


« Visite méditative et enchantée au centre Paul Klee de Berne. Dans «Paul Klee, jusqu’au fond de l’avenir», Stéphane Lambert nous entraîne sur les traces de l’artiste, entre réalité quotidienne et mythologie immémoriale, questionnant le lien entre le paysage montagneux, l’ancrage au sol et la vision lunaire de l’artiste. »

(Yves Tenret, Bon pour la Tête)

« Stéphane Lambert possède l’art spécial de comprendre intimement les pensées et œuvres des écrivains, créateurs, peintres. Parce qu’il est l’un deux, parce qu’il est aussi seul qu’eux, parce qu’il brûle du même feu. »

(Fabien Ribery, blog L’Intervalle)

« Stephane Lambert, essayiste, poète et romancier, a publié de nombreux livres sur les peintres. Le dernier  « Paul Klee jusqu’au fond de l’avenir »  vient de paraître aux éditions Arléa. Il explique au micro de Marie Sorbier les effets de la peinture de Klee chez le spectateur dans notre époque contemporaine. »

(Marie Sorbier, France Culture)

« Pour Stéphane Lambert, l’art est un mécanisme à double détente, et le tableau, lieu de passage, est aussi un miroir à deux faces. L’artiste ouvre par son entremise, au coeur des apparences, une porte vers ce qui les dépasse et les fonde. Mais si chacun tente d’atteindre cet au-delà à sa manière, celui-ci appartient à tous. Et la contemplation de l’oeuvre, tout en renvoyant le spectateur à lui-même, lui ouvre aussi l’accès à ce qui, en transcendant toute individualité, le relie aux autres. »

(Pierre Ahnne, le nouveau blog littéraire de Pierre Ahnne)

« Stéphane Lambert plonge dans la matière même des tableaux de Paul Klee, dans ses techniques picturales, dans les motifs récurrents de son œuvre pour donner à percevoir le souffle qui irrigue ses créations… ce texte déploie une belle réflexion sur ce qu’est la mémoire d’une œuvre qui fait fi du temps. »

(Charline Lambert, Le Carnet et les Instants)

Lire un extrait.