Filiations

«Un roman qui consacre définitivement ce jeune écrivain parmi les valeurs sûres de notre littérature…

Disons-le tout de suite : c’est son roman le plus accompli, le plus bellement écrit, le plus profondément senti ; c’est aussi son plus obscur… A travers la beauté de l’écriture, où la rigueur des mots exacerbe la splendeur des images, Stéphane Lambert nous donne, si nous consentons à le suivre dans son labyrinthe, un récit entre douleur et rédemption, entre dureté et libération, entre descente en soi et sculpture de cristaux ramenés à la surface.»

(Jacques Franck, La Libre Belgique)

«Plaisir d’un texte qui à la fois déconcerte et fascine… une émulsion romanesque où rêve, réalité, jeux de miroirs, délires, fantasmes sexuels et autres mêlent leurs violentes et exquises saveurs… soutenu par une écriture dont les rythmes obsédants s’accorde à ce somptueux festin de nuit.»

(Ghislain Cotton, Le Vif/L’Express)

«Stéphane Lambert a inscrit son travail d’écriture sous le signe de l’amour. Mais Cupidon peut devenir un ange aux ailes brisées. Et la passion confiner à la folie. Comme dans ces deux récits qui bousculent le lecteur…»

(Michel Torrekens, Le Ligueur)

«Un amour entier dans lequel on palpite.»

(Nicole Debarre – RTBF)

«Un étrange roman…»

(Le Soir)

«Stéphane Lambert, avec son habituelle virtuosité, nous convie ici à une noire mise en abîme de personnalités qui se font face comme des miroirs…»

(France Bastia, Nos Lettres)

Lire un extrait du livre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.