francis-bacon-man-in-blue-iv-1954

Man in blue IV

— Francis Bacon (1909-1992)

Ce serait un début de soirée, avant l’éclairage – ou la fin d’une nuit, quand tout est éteint. L’ombre aurait été engloutie par le noir. On attend. Que le monde se lève, ou s’endorme. Que la musique joue, dans le désert. Pourtant on le voit. Dans le noir, on le voit, émergeant, ou disparaissant. On ne sait que penser, du blanc de la chemise, du gris du visage et des mains, des lignes verticales tranchant l’horizon, on ne sait que penser ni du gris ni du blanc, finalement on ne croit voir que le noir, on n’y croit plus, ni à ce gris, ni à ce blanc, ni à ce visage brouillé, il a d’ailleurs déjà trop changé, c’est une erreur que nos yeux ont commise, une envie de voir dans le noir quand on y croyait encore. Finalement tout est noir.